Les Règles d’usage de Joyce Maynard

Les Règles d’usage de Joyce Maynard

Gros coup de coeur pour ce roman de Joyce Maynard qui vient d’être publié chez Philippe Rey.

Le sujet du récit est douloureux. Son héroïne est Wendy, petite adolescente américaine de 13 ans environ. Elle vit à Brooklyn dans une famille aimante et recomposée, auprès de sa mère, de son beau-père et de son demi-frère âgé de 4 ans. Le 11 septembre 2011 bouleversera à jamais sa vie. Sa mère, partie travailler, ne revient pas. Au fur et à mesure que le temps passe, l’espoir s’amenuise. Les avis de recherche placardés partout à New York n’obtiennent pas de réponse et le chagrin prend de plus en plus de place dans le coeur de Wendy et des siens. Le désespoir et la sidération l’envahissent, et avec eux, la lente prise de conscience que sa mère ne reviendra jamais. Comment réapprendre à vivre sans la personne qui comptait le plus au monde pour elle ? Et comment oublier les derniers mots plein de colère qu’elle lui a adressés, des mots d’une adolescente en crise souffrant de l’absence de son père ? Le chemin de la jeune fille la mène bientôt en Californie, au près d’un père qu’elle n’a jamais vraiment connu mais auprès de qui elle essaiera à réapprendre à vivre. Tiraillée entre ses deux foyers et assaillie par ses souvenirs, la jeune fille devra composer avec des sentiments contradictoires et une tendresse toujours très vifs pour son beau-père et son petit frère qui l’ont laissée partir le coeur lourd.
En Californie, Wendy fait l’école buissonnière, part à l’aventure et fait de bien drôles de rencontres, à commencer par un libraire solitaire qui lui fera découvrir les bienfaits de la lecture.
Sur cette terre inconnue, Wendy apprend à connaître son père, se lie d’amitié avec la compagne de celle-ci, une sensible éleveuse de cactus, et tente, sans trop y croire ni y faire trop attention, de survivre. Mais cette vie en Californie, qu’elle a appris à idéaliser toutes ces années, lui apportera-t-elle tout ce dont elle a besoin pour se reconstruire et préparer une nouvelle étape de son existence ? Retournera-t-elle à Brooklyn auprès de Josh et du petit Louie ?

J’ai eu l’occasion de rencontrer Joyce Maynard il y a quelques jours et j’ai l’impression, après avoir lu Les Règles d’usage, qu’il est la quintessence même de ce qu’elle est. Voilà un roman mélancolique et poignant mais aussi désarmant d’optimisme et pétri d’humanisme.
Dans son récit, Joyce Maynard réussit l’équilibre parfait entre drame familial intense et profond et roman d’apprentissage lumineux. Elle traite de la période délicate de l’adolescence avec une dextérité rare, une finesse dans le détail et une sensibilité qui ne tombe jamais dans l’affectation. Le roman est empreint d’émotions et de tendresse. Toutes les scènes avec Louie sont absolument irrésistibles, je n’ai jamais vu un auteur donner vie à un petit garçon de 4 ans avec autant de talent. On dirait qu’il sort littéralement des pages pour vivre auprès de nous le temps de notre lecture.
Les Règles d’usage est aussi un roman foisonnant, plein de péripéties, d’humour et d’émotions, incroyablement généreux d’un point de vue romanesque. Il m’est vraiment allée droit au coeur, je ne peux donc que vous le conseiller chaudement !

Une réflexion sur “Les Règles d’usage de Joyce Maynard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s