Lucille, à l’heure gourmande de Gwenaële Barussaud

Lucille, à l’heure gourmande de Gwenaële Barussaud

Dans le Paris de Napoléon III, les aventures de Lucille, arrivée dans la capitale avec sa soeur, l’héroïne de Pauline : demoiselle des grands magasins.

Ce 3ème tome de la saga des Lumières de Paris est encore une fois un excellent cru !  J’ai l’impression de dire ça à chaque fois, à tel point que je serais bien incapable de dire quel est mon tome préféré ou quelle héroïne m’a semblée être la plus attachante. Ici, c’est la jeune Lucille, sœur de Pauline, l’héroïne du 1er tome, qui est mise en vedette. On découvre assez vite et Lucille ne le cache à aucun moment, que la jeune fille est encore plus déterminée et ambitieuse que ne l’est son aînée. Elle est aussi plus spontanée et quoique tout aussi intelligente, moins réfléchie et plus prompte à prendre des décisions qui peuvent lui porter préjudice. Dans la première partie du récit, on apprend qu’elle s’est amourachée, à Dinard, d’un homme qui a trompé sa confiance. Impulsive et passionnée, Lucille risque de se brûler les ailes et de voir ses rêves de travailler un jour à son compte partir en fumée à cause d’une erreur de jugement et d’un égarement sentimental. Lucille est indéniablement une héroïne tout feu tout flamme.
Domestique puis femme de chambre d’une demoiselle de bonne famille, Lucille trouve bientôt un emploi dans un grand hôtel parisien. Elle a largement exagéré ses dons en anglais pour pouvoir y travailler et lorsqu’on lui confie le service d’une très riche cliente américaine, elle se mord les doigts à l’idée d’être démasquée. Heureusement, Lucille est pleine de bonnes intentions et extrêmement travailleuse, son courage et sa détermination finiront par payer.
Ce roman traite de la prise d’initiatives des femmes sous le Second Empire avec crédibilité et un vrai goût du romanesque. Le lecteur a envie de voir Lucilleaccomplir son rêve en montant sa propre affaire. Une fois de plus, on suit le parcours social et professionnel (car il s’agit avant tout de cela dans cette série) de notre héroïne avec un vrai plaisir, grâce notamment au suspens qui imprègne l’intrigue et les descriptions du Paris haussmanien, plus particulièrement ici du monde de l’hôtellerie.

2 réflexions sur “Lucille, à l’heure gourmande de Gwenaële Barussaud

  1. J’ai encore plus envie de le lire désormais. C’est vraiment un série de très grande qualité et j’espère que je serai aussi conquise que toi. Tu sais si elle a prévu d’autres tomes?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s